26- C’est reparti pour un tour !

 Comme nous y prenons goût et qu’il faut mesurer les voiles, je ne boude pas le petit plaisir qui consiste à vous montrer encore quelques images …Mesurer les voiles en 3D directement sur le bateau, quel luxe ! cela permet également de dialoguer, avec Michel Sauget de DELTA VOILES, des les angles et points de tire, du rond de chute de la GV, de l’optimisation des formes, etc.…Du coup, les emplacements de certains équipements sont marqués au crayon gras. Lors de ce deuxième matage, nous essayons une ancienne voile de portant. Las, elle est trop grande !… Mais avec un peu de couture, elle complétera la garde-robe du fier voilier qui se compose d’un foc sans recouvrement de 10M2, Un Code Zéro de plus de 18M2, placé au bout de l’étrave, en avant de l’étai, qui servira dès le près bon plein, une grande voile bien sûr ainsi qu’un foc de brise et un spi symétrique… Il y a des chevaux sous le capot ! ça va décoiffer !

Dès la fin des mesures, le mât est redescendu et stocké. Il faut maintenant remonter le chantier rapidement car, comme c’est bizarre, en ce beau mois de mars 2013, la pluie arrive, …vous avez dit « bizarre » . Et voilà le nouveau chantier de Red Dingue, version 2.0new-chantier-2.jpg

Entre le prix du simple rectangle de plexi et les hublots prêts à la pose, il y a …beaucoup d’Euros ! (46 euros les deux morceaux contre plus de 300 euros avec la coupe selon le plan). Donc je me lance et je commande par Internet chez plastique sur mesure deux morceaux rectangulaires exactement aux côtes les plus grandes du dessin. Mais comment faire pour la taille sachant que la lecture des différents forums et résultats d’expériences sont plutôt décourageants. Après essai, voici donc la méthode « pas très orthodoxe » choisi.

1 - trace sur le plexi.

2 - découpe des formes à la défonceuse (petite mèche). En maîtrisant bien la vitesse, ça le fait.

3 - reprise des bords et angle réalisés avec la ponceuse à disque.

4 - finitions des bords à la ponceuse à plat et à la main. Bon c’est pas Nickel Chrome, mais c’est propre et pas si mal pour une première fois.taille-hublot.jpg

Et comme je suis un sacré gaffeur, j'attends d'avoir taillé les hublots pour les tracer sur le roof pour la découpe... ainsi, pas de différence entre le trou et le hublot.

tracage-hublot.jpgdecoupe-hublot.jpg

En dehors de cela, les capots de pont sont positionnés. Ce sont des Planus de chez Vetus. Le meilleur rapport qualité/prix pour des capots simples et très discrets. Il y en a deux à l’arrière qui donnent accès au grand coffre et un sur le pont en avant du mât. Les hiloires du coquepite sont posés. Ils sont petits et permettent de dévier l’eau qui arrive du pont en calant les verres de whisky. Au rappel, il calent aussi les fesses.  La place du barreur, juste après, sera équipée d’un petit siège en caillebotis type canoë.coquepite.jpgcapot-avant.jpg

Le pire, c’est la météo qui refuse de laisser passer le soleil. Il n’y a plus que les bancs du coquepite à enduire et avec le froid, c’est pas possible..ça m’énerve ! …donc en attendant que la grenouille remonte sur son échelle, je vais faire les boiseries de la descente.

 new-chantier.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×